Proxemie web

Je n’essaie pas ici de ressortir les vieux théorèmes sortis de mon leyens (clin d’oeil à ceux qui ont fait un peu de psychologie sociale à la fac) mais je repensais cet après midi à un moyen de mesurer le lien social entre les personnes. Comment espérer créer un graphe social si on met tous les « amis » au même niveau. Car il faut reconnaitre que les amis intimes, professionnels, les collègues, les connaissances, la famille etc… ne représentent pas les mêmes liens entre les individus.

Et là, je vous ressorts un bon vieux concept de psychologie sociale : la proxémie ou la disance sociale.

La proxémie illustre la distance entre les individus qui discutent.

distance intime : 15 à 45 cm
distance personnelle : distance entre deux personnes familières 45 cm à 135 cm
distance sociale : distance entre connaissances professionnelles, des collègues de 1,20 m à 3,70 m
distance publique : entre un individu et un groupe. >3,70m

Cette distance n’est pas une constante universelle puisqu’elle varie suivant les pays ( elle est différente entre les français et les anglo saxons) et peut même disparaître dans les pays européens.

Loin de  moi l’idée de vous servir un revival de psychologie sociale, je me dis qu’il y a dans ce raisonnement, un fondement théorique que l’on pourrait appliquer au web social.

En le transposant au web social, on pourrait représenter la distance entre les individus comme une illustration du lien entre deux individus. En B2B, deux individus qui ne sont pas en lien direct sur viadeo ou linkedin, ne seraient pas proche.

Cela ne pourrait fonctionner que
– si tous les liens étaient pertinents.
– tous les membres avaient une connaissance parfaite et complète des autres membres.
– tout le monde était sur ce réseau social

Dans les réseaux ouverts, la problématique repose justement sur l’égalité des liens alors qu’il faudrait une certaine hierarchie des liens. ( famille, amis, connaissances, collègues etc..)

Pour conclure, et pour espérer avoir un jour un véritable et authentique graphe social, il faudrait une unité de mesure objective des liens entre les individus.

Plus deux individus sont éloignés et moins le lien est fort !

Une graduation 1,2,3,4,5,6,7,… ?

Mais là aussi, se pose le problème de l’unité de mesure. Pourquoi tous les groupes seraient distants les uns des autres de la même unité….

Le concept est séduisant et peut aider au raisonnement mais concrètement il nous manque une variable objective. Peut être que zuckerberg va nous la sortir avec son graphe social ?

@suivre